Manif à 18h, place de la Motte

     Une semaine après s’être montré à la commémoration du 8 mai 1945 place des Carmes (une véritable insulte), le Front National remet le couvert en programmant cette fois un meeting ouvert à tous dans les locaux municipaux de la ville de Limoges. En effet, ils prévoient de réunir leurs militants et sympathisants dès 19h30 ce samedi 17 mai à la salle Blanqui 3 dans le cadre de la campagne pour les élections européennes qu’ils ont déjà entamée. Ce qu’ils considèrent comme un succès aux élections municipales semblent leur donner des ailes et ils donnent désormais l’impression de vouloir s’implanter durablement dans le paysage politique limousin.
     Dans notre région, qui a subi les barbaries nazies et vécu les drames d’Oradour-sur-Glane et de Tulle et qui vient de commémorer les 69 ans de l’armistice d’une guerre provoquée par ceux qui défendaient des idées qui ont nombre de points communs avec celles aujourd’hui prônées par le Front National, ce parti qui est loin d’être comme les autres n’a pas sa place !
     Forts de leurs nouveaux pouvoirs municipaux, les élus du Front National ont pris des premières décisions lourdes de symboles (et de conséquences) : à Hénint-Beaumont, expulsion de la Ligue des Droits de l’Homme des locaux dont elle jouissait à titre gratuit ; à Villers-Cotterêts, refus d’organiser et de participer aux cérémonies commémorant l’abolition de l’esclavage… A Limoges, leur programme électoral est appliqué à la lettre puisque les trois élus frontistes réclament lors des conseils municipaux l’installation massive de caméra de vidéosurveillance de l’espace public et l’augmentation conséquente du nombre de policiers municipaux.
     Alors que dans quelques semaines nous commémorerons le décès de Clément Méric, jeune antifasciste assassiné à Paris le 5 juin 2013, devons-nous attendre un nouveau drame ? Faut-il laisser au Front National le loisir d’exprimer publiquement des idées nauséabondes et trop souvent banalisées ?
     Nous appelons donc à un large rassemblement à 18h00 place de la Motte à Limoges pour ne pas laisser l’espace public à la disposition du Front National.