periscolaire

Communiqué du Collectif pour la Gratuité Périscolaire

Alors qu’il est en place depuis seulement quelques semaines, le nouveau maire de Limoges s’apprête à prendre ses premières mesures anti-sociales.
Depuis des années la garderie du soir, l’étude surveillée et les activités péri-éducatives étaient  gratuites à Limoges, mais Lombertie compte sur le conseil municipal de ce mardi 8 juillet pour les rendre payantes. Cette information, confirmée par les services municipaux eux-mêmes, constitue une très mauvaise nouvelle pour toutes les familles contraintes de laisser leur enfant en garderie ou en étude puisqu’il leur faudra débourser plus de 200 € annuels pour un enfant. Ceci aura aussi l’effet pervers de priver d’activités périscolaires et d’aide aux devoirs les enfants des familles les moins fortunées. Enfin c’est l’assurance pour des précaires et des étudiants de perdre des contrats qui leur permettaient au moins de conserver des droits, puisqu’on peut s’attendre à de très nombreuses suppressions de postes d’animateurs-surveillants.

Lombertie a menti !
Il est surprenant qu’une mesure aussi importante pour les familles soit prise si rapidement alors qu’elle était absente du programme de l’élu UMP. Comme a pu le faire Hollande avec les retraites, Lombertie prend dès le début de son mandat des mesures absentes de ses promesses.
Pire en prenant cette mesure alors que les enfants viennent de partir en vacances, Lombertie organise un vote sur un sujet important dans le dos de la population de « sa » ville.

Aujourd’hui les garderies et demain ?
Prendre une telle mesure après moins de trois mois de mandat laisse augurer des coupes sombres pour les limougeauds. On peut s’attendre demain à ce que ce soit au tour des cantines ou du service de l’eau d’être bradés à un partenaire privé et il ne faudra pas s’étonner non plus si les bibliothèques deviennent payantes à leur tour.
Il est essentiel de réagir tout de suite pour ne pas laisser cette municipalité UMP détruire les avantages sociaux qui font de Limoges une ville où il fait bon vivre !

Afin d’empêcher cette décision, nous, parents d’élèves, enseignants et animateurs, vous invitons à manifester ce mardi à 18h, devant la Mairie avant la tenue du conseil municipal.

 

Afin d’envisager ensemble la suite des événements, nous créons aujourd’hui le Collectif pour la Gratuité Périscolaire qui se veut ouvert à toutes et à tous.