[La Poste] En grève le 29 mars !
FEDERATION CNT PTT

La Poste annonce une augmentation de 3,5 % de ses bénéfices nets pour l’année 2010. Mais à quel prix ?


Pour le courrier si, malgré de nombreux mouvements de résistance, la DOTC a réussi à imposer le plan « facteur d’avenir » dans la plupart des bureaux, il nous est bien resté en travers de la gorge.

La sécable, en veux-tu ? En voilà !!!

Ah la belle escroquerie !! Au début, réservée aux jours faibles, aux absences inopinées et au mois d’août (ce qui fait déjà beaucoup !!!), la tournée sécable nous est maintenant imposée à chaque période de vacances et même pour remplacer les longues maladies. La flexibilité pour gérer la baisse des effectifs… La Poste a maintenant un outil diabolique pour faire assumer à son personnel les suppressions d’emplois (11’700 rien que pour l’année 2010) : la « sécabilité » des tournées qui entraîne une surcharge de travail, des journées à rallonge, le tout avec des risques accrus en terme de sécurité au travail et de santé.

Diviser, contrôler, culpabiliser pour mieux régner …

Depuis peu, un nouveau mode de management hérité du privé s’est imposé dans notre entreprise : une intensification des contrôles sur les agents, les casiers de tri, les véhicules. Avec l’introduction de la culture du résultat basée sur des critères douteux – comment quantifier le qualitatif ? – avec la mise en compétition des bureaux, des agents divisés en équipes et pénalisés en cas d’arrêt maladie ou d’accident du travail lors de l’attribution de la prime Facteur d’Avenir. Toutes ces mesures induisent une perte d’autonomie dans notre travail et génèrent une montée du stress et un sentiment de culpabilité. Elles sont également, par essence, incompatibles avec la mission de service public basé sur l’engagement des agents pour l’intérêt général et non la recherche de profits.

Précarité au sein de la boîte …

Alors que l’enseigne se targue d’être une entreprise « sociale », de nombreux collègues ne voient aucune issue favorable à leurs CDD à répétition …et ce pour être finalement jetés comme des « mal propres » après quelques années de bons et loyaux services … Ils sont utilisés comme de véritables variables d’ajustement, précaires et donc corvéables à merci, privés de tout leurs droits (maladie, grève…) du fait de la fragilité de leur situation. Le gel des embauches ne fait qu’accentuer une situation déjà inacceptable.

Nous n’aurons que ce que nous prendrons !!!

De nombreux bureaux se battent ou se sont battus contre cette situation, comme à Marseille 2 où, après 139 jours de grève, les agents unis dans la lutte, toutes fonctions confondues, ont obtenu l’embauche en CDI des intérimaires et l’annulation des suppressions de postes.

Nous devons maintenant intensifier et unir nos luttes pour inverser le rapport de force, nous réunir en assemblées générales dans chaque bureau pour poser les problèmes et décider des actions à mener.

Isolés nous pouvons rien, unis et solidaire, nous pouvons tout !!!

- retrait immédiat du plan « facteur d’avenir » et de la sécabilité des tournées
- Reconversion immédiate de tous les contrats précaires en CDI
- Embauches massives

Tous et toutes en grève le 29 mars pour construire un large mouvement reconductible.

http://www.cnt-f.org/IMG/pdf/tract_poste_29mars.pdf

FEDERATION CNT PTT
33,Rue des Vignoles 75020 Paris
http://www.cnt-f.org/fedeptt _ fede.ptt@cnt-f.org
05 57 89 21 72