La CNT 87 appelait à participer au cortège unitaire qui démarrait
aujourd'hui 16 octobre de la place de la République. Le cortège des
différents syndicats CNT qui rassemblait plusieurs centaines de personnes
a défilé jusqu'au carrefour Tourny; puis, il a décidé de poursuivre la
manifestation jusqu'au siège du Medef local, rue du Général Cérez 
accompagné par quelques lycéen-nes formé-es en cortège.

Ce fut l'occasion de redécorer l'entrée du bâtiment à l'aide de slogans
tels que « Les milliards de déficit, c'est les milliards de cadeaux au
patronat », « c'est pas un jour de grève qui nous fera gagner, c'est la
grève générale illimitée » ou encore « les patrons licencient, licencions
les patrons » et de rappeler ainsi que cette réforme des retraites est
avant tout dictée par la volonté patronale de brader la retraite par
répartition au profit du système par capitalisation qui permet aux
financiers de spéculer à travers les fonds de pension. Nous rappelons que
de nombreux économistes, comme B. Friot ont montré que le système de
retraite était finançable à condition de répartir les richesses produites
par les travailleurs-euses.

Le cortège CNT a ensuite rejoint les syndicalistes de SUD et de la FSU qui
s'étaient réunis devant la gare.
Consciente que seul le rapport économique fera plier un gouvernement aux
bottes de la finance, la Confédération Nationale du Travail 87 continuera 
à apporter son soutien et à contribuer aux actions interprofessionnelles.


La porte de l'immeuble du Medef Limousin décorée de slogans !