Le 14 Novembre : ici et ailleurs, en route vers la grève générale ! RDV : Corrèze 15h30 place de la cité administrative de Tulle Creuse 12h devant la CCI de Guéret Haute-Vienne Limoges 11h devant le MEDEF, avenue du Général Cérez En Espagne, en Grèce, au Portugal, comme dans de nombreux pays européens la situation devient insupportable. Précarité aggravée, chômage et licenciements massifs, restrictions de salaires, destruction des acquis sociaux, casse des services publics… Les travailleurs et travailleuses sont à l’agonie et les gouvernements, qu’ils soient de droite ou de gauche n’ont pas l’intention de changer leurs politiques : l’austérité est de rigueur, et les cadeaux au patronat se multiplient, comme en atteste en France le nouveau rapport Gallois, qui sera « repris à 80% » par le gouvernement soit disant socialiste et annonce de nouvelles exonérations de charges pour le patronat. Dans un même temps, ils veulent augmenter la TVA ou la CSG qui correspondent à des impôts injustes (car non indexé sur les revenus), ce qui pénalisera donc en premier lieu celles et ceux dont les revenus servent uniquement aux besoins élémentaires (se nourrir, se chauffer, se loger,…) . Tandis qu’on nous demande de subir cette crise qui n’est pas la nôtre, les actionnaires et les politiques, eux, continuent de s’engraisser sur notre dos. Face à cette situation dont profite l’extrême droite, seule une riposte sociale d’ampleur nous permettra de changer les choses. Ensemble, dans la solidarité interprofessionnelle, il nous faut construire la grève générale pour mettre fin à ce rapport de classe qui a trop duré. Nous, travailleurs et travailleuses de l’éducation de la CNT, avons bien conscience que du privé au public, les souffrances au travail et la précarité sont les mêmes pour tous, et que nous travaillons dans une institution qui depuis toujours a servi la classe dominante, reproduit les inégalités et renforcé l’organisation capitaliste du travail. Faire des enfants de bon petits travailleur.se.s corvéables et dociles, fiché.e.s et surveillé.e.s, pendant que l’on licencie leurs parents, voilà le rôle de l’école actuelle : voilà ce que nous combattons ! Ce mercredi 14 octobre aura lieu une grande journée de grève européenne contre l’austérité. Alors que dans tous les secteurs d’activité et dans de nombreux pays d’Europe les travailleur.se.s seront en lutte, la CNT FTE appelle l’ensemble des personnels, étudiant.e.s et parents d’élèves à s’organiser ensemble et à se mobiliser dans la grève lorsque cela est possible, pour construire la solidarité interprofessionnelle et internationale face au patronat et aux gouvernements de tous les États. La lutte des classes n’a pas de frontières !