Le Pen à Limoges : on n’en veut pas !

 

Surfant sur la crise économique, JM Le Pen vient à Limoges remonter le moral des troupes ce samedi 18 mai. Une bonne occasion pour lui rappeler que nous nous opposerons toujours à ses théories racistes et antisociales.

 Malgré sa campagne de dédiabolisation et le vernis pseudo-social que la fille essaie de donner à l’affaire construite par le père, le programme du FN reste toujours le même :

 

Raciste et antisocial

 Raciste car il n’a de cesse de stigmatiser les différences : immigré-e-s ou descendant-e-s d’immigré-e-s, homosexuel-le-s, jeunes, le FN sait toujours comment mater ceux et celles qui voudraient sortir de la norme. Gare à tou-te-s ceux et celles qui ne cadrent pas avec le portrait du « bon français » édicté par Le Pen, pour ceux et celles-là les sanctions pleuvront.

 Antisocial car sous le discours de la fille, on retrouve toujours la même haine anti-syndicale et la même volonté de détruire le droit du travail. La société du FN c’est laisser toute latitude aux patrons d’imposer leurs conditions aux salarié-e-s. Antisocial aussi car là où le FN s’est retrouvé aux affaires, les éducateurs et éducatrices ont dû faire place aux policier-ère-s et la politique culturelle s’est à chaque fois retrouvée limitée au folklore franchouillard.

 

Tête haute, mains propres… et magouilles

 Tout le monde se rappelle au printemps dernier de la descente de trois membres du FN 87 dont Vincent Gérard, chef du Front local, dans un bar du centre-ville. Venus « casser du gauchiste », ces trois Pieds Nickelés alcoolisés mais armés de couteaux et de battes de base-ball s’en étaient pris au patron du bar et à un employé. Marine Le Pen avait alors solennellement annoncé qu’en cas de condamnation, Vincent Gérard serait débarqué du FN. Alors qu’il a été condamné et n’a pas fait appel, il est toujours aux commandes du FN 87.

Un exemple parmi d’autres de la duperie des slogans faciles du FN. Pas besoin de gratter beaucoup pour trouver une liste impressionnantes de condamnations chez des élus frontistes : elle est belle la « tête haute » !


Ne pas les laisser s’installer !

 Parce que c’est dans la rue que nous leur montrerons que nous ne voulons pas de leurs mensonges racistes, nous appelons chacun à participer à la manifestation unitaire de ce samedi 18 mai, à 10h, place de la République à Limoges.