clement-meric

Le fascisme tue : Rouge est notre colère, noire est notre peine !

Clément Méric, jeune brestois de 18 ans, militant libertaire et syndicaliste à Solidaires Etudiants et membre de l’Action Antifasciste Paris Banlieue, venu s’installer sur Paris pour ses études, est mort le 5 Juin 2013 sous les coups de l’extrême droite radicale.

A la sortie d’un magasin, il a été suivi et violemment attaqué. Il apparait que ses agresseurs soient membres des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), groupuscule proche de Troisième voie. Quelques heures plus tard, il est déclaré en mort cérébrale par les médecins de la Pitié-Salpêtrière.

Aujourd’hui, toute notre sympathie va vers la famille, les ami-e-s, les camarades de Clément, à tous ceux et toutes celles qui l’ont connu ou non mais qui seront la pour lui rendre hommage. Ils ont tué l’un des nôtres. Un fils, un ami, un camarade, qui avait toute la vie devant lui. Cela aurait pu arriver à n’importe lequel d’entre nous.

Plus que jamais, sur le terrain, dans les quartiers, dans les entreprises, nous lutterons, sur le plan politique, sur le plan syndical, social et humain, contre les idées de l’extrême droite et de ses alliés.

La CNT appelle l’ensemble des travailleuses et des travailleurs à la plus grande vigilance et à réagir à chaque situation où s’expriment le racisme, l’homophobie, le sexisme, et l’autoritarisme. Sur nos lieux de travail et dans nos quartiers, ne laissons pas le venin de l’extrême-droite se répandre.

La CNT appelle a se joindre à toutes les initiatives antifascistes se déroulant dans le pays et notamment au rassemblement appelé ce samedi 8 juin à 17h, place de la Motte à Limoges..

Rouge est notre colère. Noire est notre peine.

No pasaran