Parce qu’annuellement, nous avons tous droit à 12 demi-journées de
formation syndicales et parce qu’il est nécessaire de nous retrouver pour
construire une alternative à l’école actuelle,le STE CNT Limousin et SUD
Éducation Limousin proposent

UN STAGE SYNDICAL : « De l’anti-hiérarchie à l’autogestion »

à tous les enseignants et à tous les éducateurs, aux parents d’élèves,
à tous les salariés,
du lundi 18 au mercredi 20 novembre 2013
Trois jours au château de Ligoure

Situé à 17 km au Sud de Limoges, le château de Ligoure date du XIXème
siècle.

Lundi 18 novembre
Journée avec Bernard COLLOT Une carrière d’instituteur dans une classe
unique rurale (Moussac/Vienne) devenue référence et qui a été le sujet de
nombreux reportages en France, en Suède et au Québec.
« Militant des mouvements pédagogiques, en particulier du mouvement
Freinet, j’ai été amené à développer dans ma classe unique une approche
différente de l’école et de l’acte éducatif basée sur l’hétérogénéité, la
communication, l’aménagement de l’espace, l’auto-structuration, puis à
théoriser sur les pratiques, leurs conséquences et leur généralisation ».

Mais comment mieux présenter Bernard Collot et son fructueux travail qu’en
vous invitant à visiter son blog http://education3.canalblog.com/ et/ou
son site http://b.collot.pagesperso-orange.fr/

Mardi 19 novembre
Journée avec Jean-François FONTANA militant syndicaliste à SUD éducation,
responsable des questions juridiques
Il est clair que nous ne souhaitons pas travailler enfermés dans nos
classes, et il est légitime qu’il y ait des regards extérieurs sur ce qui
s’y passe.
Mais refuser le rapport hiérarchique c’est tout d’abord remettre en cause
ce système de notes qui engendre une discrimination salariale. C’est en
finir aussi avec « l’épée de Damoclès » que certains inspecteurs essaient
de maintenir. En finir avec la carotte et le bâton !
Refuser le rapport hiérarchique n’est donc pas dire : « Laissez nous
tranquille dans nos classes ! » Mais bien revendiquer un autre système de
confrontations des pratiques, de partages et d’échanges horizontaux, afin
de nourrir notre désir de pédagogie hors des formatages, nos capacités
d’invention et de recherche collectives, et une autre vision de l’école,
émancipatrice, coopérative, pour une intelligence critique. C’est
revendiquer une autre école que celle de Jules Ferry, qui malgré la
massification scolaire est restée au service de la sélection sociale et de
l’élitisme Républicain. Et c’est se donner les moyens de réfléchir
ensemble au rejet de l’école au service des « compétences », soumise aux
logiques marchandes. Alors comment s’opposer à la hiérarchie, la dépasser
? Comment résister et s’organiser entre collègues pour défendre tout
autant, car c’est lié, notre liberté pédagogique et la mission
démocratique de l’école ? Venez en discuter avec les syndiqués SUD et CNT
et avec Jean-François Fontana, responsable du collectif « A bas les chefs
! » http://www.abasleschefs.org/

Mercredi 20 novembre
journée avec Christian Vaillant de la scop La navette et avec
l’association Le Monde Allant Vers…(MAV)

Apprendre à décider à plusieurs ? Travailler autrement ? Pour d’autres
fins ? Partager la richesse collective ? Refus du « petit chef » ? Agir
plutôt que prendre les armes ? L’autogestion, ça marche ?
Ces questions et d’autres nous les mettrons au coeur de nos débats du
jour, éclairés par les expériences du MAV et de la Navette

Montant de la participation de chacun au stage : 55 euro pour les trois
jours (ou 20 euro par jour) et cela comprend :
l’hébergement,
les repas,
les 2 soirées,
le transport des intervenants (qui interviennent bénévolement)

et la convivialité.
Et aussi le droit de participer à la cuisine auto-gérée.

IMPORTANT : Comment s’inscrire ? En avertissant le syndicat de sa
participation.

Et en adressant une demande écrite :
– au chef d’établissement dans le secondaire, au président d’université
dans le supérieur ou à l’inspecteur d’académie dans le primaire, au
président de la collectivité pour les TOS.
Selon le modèle suivant (à recopier), au moins un mois avant la date du
stage.

FORMATION SYNDICALE : Un droit dont il faut user !
Vous pouvez bénéficier de 12 jours de formation syndicale par an.
Comment s’inscrire : La demande doit être faite au plus tard un mois avant
le stage, par la voie hiérarchique, auprès de l’autorité compétente. A
défaut de réponse expresse au plus tard le 15ème jour qui précède le
stage, le congé pour formation est réputé accordé.

Modèle de demande à envoyer au plus tard le 18 octobre 2013

Modèle Education Nationale et Recherche
« Lieu », le
Mme/M. le recteur
s/c du chef d’établissement/

Ou Mme/M. l’inspecteur d’académie
Ou Mme/M. l’inspecteur de l’Education Nationale

Mme/M …… (Prénom, NOM, fonction, affectation) demande à bénéficier d’un
congé pour formation syndicale de 3 jours, les 18 – 19 et 20 novembre 2013
en application de la loi n° 82-997 du 23 novembre 1982 et du décret n°
84-474 du 15 juin 1984, en vue de participer au stage de formation, « De
l’anti-hiérarchie,…vers l’autogestion ! » » qui se déroulera au Vigen
(87110), stage déclaré sous l’égide du CEFI-Solidaires (144 Bd de la
Villette 75019 PARIS).
Signature :

Modèle Agents des collectivités territoriales
« Lieu », le
Mme/M. le Président du Conseil Général /Régional
s/c du chef d’établissement

Mme/M … (Prénom, NOM, fonction, affectation) demande à bénéficier d’un
congé pour formation syndicale de 3 jours, les 18 – 19 et 20 novembre 2013
en application de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 et du Décret
n° 85-552 du 22 mai 1985 , en vue de participer au stage de formation « De
l’anti-hiérarchie,…vers l’autogestion » qui se déroulera au Vigen
(87110), stage déclaré sous l’égide du CEFI-Solidaires (144 Bd de la
Villette 75019 PARIS).
Signature :